Maison d’Alsace, 39 avenue des Champs Elysées 75008 Paris



Le mardi 14 décembre 2010, « la Maison d’Alsace » accueillait les acteurs impliqués dans la future organisation de PARIS-COLMAR. Située sur des Champs-Élysées tout illuminés, au milieu du marché de Noël, Bernard KUENTZ en Maître des lieux nous a offert un cadre prestigieux et symbolique pour marquer fortement cette occasion.



Madame Anne-Marie NOIR
(Présidente de l’association PARIS-COLMAR à la marche) et Hervé BRIDE (Vice-président) ont ainsi profité de cette soirée très conviviale pour discuter avec tous les membres de l’association mais également avec les personnes qui dans des fonctions très diverses vont s’impliquer dans la mise en place de cette compétition légendaire.



Parmi eux et sans ordre, je citerai Nicolas VALAT, le Président du Club de NEUILLY-SUR-MARNE Athlétisme accompagné de Michel MEHEUST – 1er Maire-Adjoint de la ville de NEUILLY SUR MARNE, Jean-Claude GOUVENAUX (Directeur-Adjoint), Paul HIMMESOETE (chef- juge de l’édition 2011), Gérard WASQUEL (commissaire-adjoint de l’épreuve),Christophe MOLLET (responsable événementiel – AKILEÏNE), Thierry MARTINEAU et Guy DESTRE (représentants « marchons.com »), Sylviane VARIN (gagnante des éditions 2008 et 2009 de l’épreuve féminine), Cédric VARAIN et Jean-Marie ROUAULT (vainqueur des 24h00 de VALLORBE) représentants les marcheurs…


Au-delà du côté convivial et décontracté de cette soirée, chacun a également pu discuter et parler de notre sport avec toutes les particularités de PARIS-COLMAR à quelques partenaires et investisseurs invités par le responsable de la Maison d’Alsace.


Tous ont été attentifs à nos besoins et se sont dits surpris par le kilométrage, par la durée autant que par les difficultés qui caractérisent cette compétition unique en son genre. Tous ont été très à l’écoute et ont avoué être impressionné par le fait qu’un humain puisse encore aujourd’hui rêver de marcher plus de 50 heures dans un monde où la simplicité et les facilités nous tentent au quotidien.


L’Alsace à PARIS, de PARIS à COLMAR
, de la chaleur et des lumières parisiennes à la froideur et à la nuit noire que nous avons rapidement retrouvé, cette soirée a mélangé les genres et les gens, les contrastes et la diversité.


Autant de mots qui qualifient celles et ceux qui durant six mois vont donner plus que de leur temps pour que PARIS-COLMAR reparte sur de bonnes bases et surtout pour que l’édition 2011 soit une réussite.


Que les marcheuses et les marcheurs se rassurent, PARIS-COLMAR n’est pas mort, une équipe travaille discrètement mais de façon efficace, il faut du temps pour nouer des contacts, il faut des quantités de courriers pour qu’une demande aboutisse, mais notre détermination et notre volonté vont nous aider pour mener à bien cet immense chantier.

Très sportivement,


Jean CECILLON

Directeur de l’épreuve.